Via Nebula

via-nebula boiteUn nouveau continent, de nouvelles opportunités. Des contrats de construction plein les poches, je parcours ces nouvelles terres. Il me faut des ressources et surtout, il me faut mettre en place des chantiers. Construire, toujours construire, tel est ma devise. Et tel est mon destin.

Un jeu de Martin WALLACE, illustré par Vincent JOUBERT et édité par SPACE COWBOYS


BUT DU JEU

Dans Via Nebula, vous devez accumuler des points de gloire, prestige et richesse. Pour cela, vous devrez réaliser des contrats et ouvrir des exploitations.


MÉCANISME

A votre tour de jeu, vous devez effectuer 2 actions parmi 6 proposées : poser un artisan, poser un chantier, explorer une zone de brume, explorer une forêt pétrifiée, transporter une ressource et construire un bâtiment.

« Poser un artisan » est important car cela vous permet d’avoir une zone d’exploitation de ressources (accessible aussi aux autres joueurs) et va vous permettre de « construire un bâtiment » sur une zone « chantier » (que vous aurez préalablement réservé) en « transportant des ressources » vers ce chantier.

Mais avant de pouvoir exploiter ou construire, il vous faut « explorer des zones de brumes » et/ou « explorer une forêt pétrifiée« . En explorant, vous pourrez « poser des chantiers » sur des ruines que vous découvrirez.

Toutes ces actions vous sont nécessaires pour « construire un bâtiment« . En effet, vous avez en mains (et sur la table) des cartes »contrat » que vous pouvez construire dès que l’un de vos chantiers contient les ressources demandées (ou plus) par le contrat. Un carte contrat réalisée vous apporte alors des points en fin de partie, mais aussi des effets sur le déroulement de la partie.

Attention, si vous n’utilisez pas toutes les ressources du chantier, vous perdez 1 point de victoire par ressource en fin de partie.


FIN DE PARTIE

Dès qu’un joueur a construit son cinquième bâtiment, il prend la carte « fin de partie« , les joueurs finissent le tour.

Pour procéder au décompte final, vous additionnez tous vos points de contrat, d’exploitation auxquels vous déduisez les ressources non utilisées lors du jeu.


DANS LA BOITE

  • 1 plateau principal
  • 4 plateaux de guilde (1 par joueur)
  • 20 bâtiments (5 par joueur)
  • 12 artisans (3 par joueur)
  • 24 tuiles de chantier (en 4 couleurs : 12 demi-hexagones pour le jeu à 3 et 4 joueurs et 12 hexagones pour les parties à 2 joueurs)
  • 60 tuiles de plaine
  • 20 jetons d’exploitation
  • 5 jetons spéciaux d’exploitation
  • 42 cartes
  • 90 ressources
SCVN01FR_setup_4P.png

Setup à 4 joueurs


MON AVIS

Un mécanisme simple pour un jeu agréable. Un jeu aux apparences coopératives (pour l’exploitation et l’exploration), mais qui vous demandera d’être très opportuniste pour ne pas perdre les points nécessaires à votre victoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s