Okiya, le jardin des Arts

L’Okiya (maison de Geisha) du Nord de Gion et l’Okiya du Sud sont en lutte pour avoir les faveurs de la cour et des courtisans. Le Japon du XVIIIéme est riche en folklore et en histoire. Mais la Geisha n’est pas ce que la culture européenne imagine. Elle est avant tout une artiste qui cultive le raffinement artistique dans divers domaines tels que l’habillement en kimono, la musique classique, la danse, les rapports sociaux et la conversation, des jeux… Le mot « geisha » peut s’interpréter comme « personne d’arts » ou « femme qui excelle dans le métier de l’art ». Et vous êtes à la tête d’un Okiya, vous devez attirer les faveurs de l’Empereur et faire reconnaitre votre Okiya comme étant l’établissement d’état.

Age Durée Joueurs Sortie
7+
10′
2
2012

But du jeu

Dans Okiya, vous devez gagner en alignant 4 geisha (horizontal, vertical ou diagonal) dans le jardin impérial, en réussissant à faire un carré de geisha ou en empêchant votre adversaire de jouer.

Mécanisme

Avant de commencer à jouer, vous devez mélanger les 16 tuiles du jardin impérial et les disposer sur la table pour obtenir un carré de 4 tuiles par 4.

Les 16 tuiles sont toutes différentes mais portent des symboles communs. Vous avez 4 symboles de végétations (érable, cerisier, pin et iris) et 4 symboles spécifiques (soleil, tanzaku, oiseau et pluie). Ainsi vous avez 4 tuiles portant le symbole du pin (par exemple) mais chacune des ces 4 tuiles porte l’un des 4 autres symboles spécifiques : pin+soleil, pin+tanzaku, pin+oiseau, pin+pluie.

Le premier joueur (choisi au hasard) va placer son premier jeton geisha sur une des cartes en bordure du jardin. Ce choix va directement affecter le joueur adverse qui devra alors placer sa geicha sur une tuile possédant l’un des deux symboles présent sur la tuile de son adversaire. Par exemple, vous choisissez une tuile portant les symboles érable+soleil, votre adversaire devra alors choisir une tuile possédant soit de l’érable soit le soleil.

Pour l’instant c’est simple. Mais dès que votre adversaire a fait son choix, vous devez placer votre deuxième geisha en respectant les nouvelles contraintes imposées. Reprenons mon exemple, votre adversaire a fini par choisir érable+tanzaku. Il respecte bien la contrainte que vous avez placé, mais maintenant, a vous de choisir une tuile possédant de l’érable ou un tanzaku.

Vous procédez de cette manière jusqu’à ce que vous ne puissiez plus jouer (pas de tuiles correspondantes aux contraintes imposées), ou l’un des deux joueurs a réussi à aligner ses geisha (ou les mettre en carré).

Fin de partie

Vous gagnez

  • en alignant 4 geisha (horizontal, vertical ou diagonal) dans le jardin impérial,
  • ou en faisant un carré de geisha,
  • ou en empêchant votre adversaire de jouer.

Vous pouvez soit faire une manche, soit jouer en 3 manches gagnantes ou en jouant aux points (les points dépendant du nombre de cartes encore visibles).

Matériel

8 jetons Geisha rouge, 8 jetons Geisha noir, 16 tuiles jardin impérial.

Mon avis

Le jeu est aussi simple que rapide. Pas de grosse règles, mais de bons moments en perspective. Un puissance 4 sous une autre forme.

Editeur(s) Auteur(s) Illustrateurs(s)
– Blue Orange – B. Cathala – C. Bouquet
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s