Bruges

XVéme siècle. Bruges la florissante. Bruges et ses canaux. Mais c’est aussi le premier marché boursier. Je dois m’imposer dans cette ville. Je vais devoir développer mon influence auprès des marchands et artisans. Faire plier à ma volonté les nobles et autres petits bourgeois. Bruges sera mienne. Quitte à recourir aux hommes de l’ombre, utiliser leur fourberie pour anéantir mes adversaires. Bruges sera MA ville.   

Age Durée Joueurs Sortie
10+
60′
2 à 4
2013

But du jeu

Dans Bruges, vous devrez développer votre influence sur les marchés, les artisans, les nobles et tous les dirigeants de Bruges. Mais attention, malheurs et catastrophes peuvent intervenir à tout moment et mettre à mal vos projets.

Mécanisme

Avant d’attaquer le mécanisme à proprement parlé, je vais vous présenter quelques éléments du matériel: les cartes et les dangers.

Les cartes représentent des personnages qui peuvent servir de différentes façons :

  • prendre 2 ouvriers de la couleur de la carte jouée (5 couleurs : bleu, marron, rouge, violet et jaune),
  • prendre un nombre de guilders (monnaie du jeu) en fonction de la valeur du dé de la couleur de la carte présent sur le plateau,
  • défausser un marqueur de danger et marquer un point de victoire (PV),
  • construire un canal sur un emplacement qui à la même couleur que la carte jouée et en payant le coût de construction de la section concernée,
  • construire une maison en défaussant un ouvrier de la couleur de la maison,
  • recruter un personnage en le posant sur une maison construite et en payant le coût de recrutement,
  • activer un personnage, déjà placé dans une maison, en payant le cout d’activation. Activer un personnage vous permet d’utiliser l’avantage du personnage (pioche, points, guilders, …)

Les dangers sont, quant à eux, des jetons que vous « gagnez » soit via des effets de cartes, soit lors du début de tour quand vous lancez les dés. A ce moment là, tous les dés présentant un 5 ou un 6 donnent des « danger » de la couleur des dés concernées à tous les joueurs. Lorsque vous avez devant vous 3 marqueurs d’un même danger, vous recevez une pénalité :

  • 3 marqueurs bleus = l' »inondation » qui renvoie tous vos ouvriers dans la réserve
  • 3 marqueurs marron = la « peste » qui vous oblige à défausser un personnage de votre domaine
  • 3 marqueurs jaunes = le « raid », vous devez remettre tous vos guilders dans la banque
  • 3 marqueurs rouges = le « brasier », vous devez vous défausser d’une maison ou d’un canal
  • 3 marqueurs violets = le « complot », vous perdez 3 points de victoire


Et comment se déroule mon tour de jeu ?
Le jeu se décompose en plusieurs manches de 4 phases :

  • phase 1 :  la pioche, chaque joueur doit piocher des cartes dans l’un des deux tas afin d’obtenir 5 cartes en main. Dès qu’une pioche se vide, elle est remplacée par la pioche de réserve (fin de manche à la fin du tour du dernier joueur).
  • Phase 2 : on lance les dés, on donne les marqueurs « danger » et, si les joueurs le souhaitent, ils peuvent avancer sur la piste de réputation.
  • Phase 3 : chaque joueur joue des cartes de sa main (voir plus haut pour les effets de cartes).
  • Phase 4 : on vérifie les sphères d’influence et on change de premier joueur. Le joueur ayant le plus de réputation retourne son marqueur d’excellence de réputation. Le joueur ayant le plus de personnages retourne son marqueur d’excellence personnage et enfin, le joueur ayant le plus de canaux retourne son marqueur d’excellence de canaux.

Fin de partie

Le jeu se termine quand l’une des pioches se vide pour la deuxième fois.
Vous additionnez vos points de la manière suivante : 1 point par maison dans votre domaine, X points des cartes personnage ayant un laurier (où X est le nombre de points présents sur la carte), 4 points par marqueurs d’excellence face visible, 3 points par section de 3 canaux, X points pour un canal complet (X étant la valeur de la statue obtenue lorsque l’on fini de construire un canal), les points du rang de réputation et enfin les points de vos cartes personnages jouées.

Matériel

1 plateau de jeu, 4 jetons 50/100 points, 6 jetons « statue », 165 cartes, 50 ouvriers, 20 « guilders » de 1, 24 « guilders » de 3, 45 marqueur « danger », 40 jetons canal, 4 emblèmes majeurs, 4 emblèmes mineurs, 8 pions joueurs, 12 marqueurs d’excellence, 9 cartes récapitulatives, 1 bannière de premier joueur, 2 porte cartes, 5 dés.

Mon avis

Avec Bruges, nous avons un jeu avec une courbe d’apprentissage intéressante. Le jeu est simple et possède de nombreux paramètres. Plus vous jouez, plus vous apprendrez et plus vous trouverez de stratégies différentes (notamment pour l’utilisation des « pouvoirs » des cartes personnages). Un jeu que je recommande aux joueurs voulant passer de novice/occasionnel à expert.

Editeur(s) Auteur(s) Illustrateurs(s)
Filosofia S. Feld M. Menzel
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s