Java

Vous, jeune souverain de Java, avez décidé d’explorer le centre de l’île. Les terres riches et fertiles sont pour vous la promesse de grandes cités, majestueuses, somptueuses ou les fêtes battrons de leurs douces mélodies les champs avoisinant. Installez vous, construisez des rizières, villages et canaux d’irrigation. Mais attention, vous n’êtes pas seul. Vos frères et sœurs ont les mêmes ambitions. Et chacun d’eux profiterons de vos choix pour briller auprès de leurs propres cours.

Age Durée Joueurs Sortie
12+ 120′ 2 à 4 2000

But du jeu

Dans Java, vous avez 6 points d’action par tour pour vous aider à construire des villes et des palais afin de remporter le plus de points de victoire.

Mécanisme

A votre tour de jeu, vous disposez de 6 points d’action que vous pouvez répartir comme bon vous semble. La seule restriction, c’est votre première action qui doit obligatoirement être la pose d’un terrain sur le plateau pour 1 point d’action (pa). Les autres actions sont :

  • poser un terrain : 1 pa, 
  • faire entrer 1 pion par la plaine : 1 pa,
  • faire entrer 1 pion par la montagne : 2 pa,
  • déplacer 1 pion dans Java, sans changer de type de terrain : 0 pa,
  • déplacer 1 pion dans Java, avec changement de terrain : 1 pa,
  • bâtir 1 palais : 1 pa,
  • agrandir 1 palais : 1 pa,
  • mettre en place 1 bassin d’irrigation : 1 pa,
  • piocher 1 carte fête : 1 pa, 2 cartes : 2 pa,
  • organiser 1 fête : 0 pa.

Quand vous posez un terrain, vous devez le mettre sur le plateau (normal), mais vous pouvez aussi le superposer aux terrains existants. Il n’y a aucune limite de hauteur. Il est important de bien retenir cette information car, sur un village/ville donné(e), lorsque vous voudrez bâtir/agrandir un palais votre pion devra occuper la position la plus haute du village/ville.

Lorsque vous posez des terrains, vous pouvez les poser de façon à couper un village/ville en deux (ou plus) et ainsi créer un nouveau palais sur la section n’en possédant pas, ou prendre la majorité sur la ville (possédant un palais) pour améliorer le palais et prendre les points de victoire.

Durant la partie, vous allez obtenir des points de victoire immédiatement après avoir bâti un palais (nombre de points équivalent à la moitié de la valeur du palais), après avoir entouré un ou plusieurs bassins d’irrigation (3 points par bassin entouré) ou après l’organisation d’une fête.

Pour organiser une fête, vous devez répondre aux exigences du palais matérialisées par une carte fête face visible sur le coté du plateau. Chaque carte fête représente 1 ou 2 symboles. Pour ouvrir les festivités, vous devez prendre de votre main au moins une carte présentant le même symbole. Vos adversaires ont alors la possibilité de présenter le même nombre de carte avec le même symbole. Ensuite, soit vous rajoutez une carte pour faire la fête tout seul, soit vous laissez comme cela, et ainsi vous pouvez co-organiser la fête. Bien sûr il vous est possible de vous mettre d’accord avec les autres joueurs pour co-organiser.

Il vous manque des actions ? pas de problème. Vous avez devant vous 3 jetons « action supplémentaire ». Ces jetons, en les défaussant, vous permettent de réaliser 1 action supplémentaire par jeton, utilisable qu’une fois par tour.   

Fin de partie

Quand tous les terrains triples ont été posés, la partie s’achève. Le joueur responsable de la fin de partie fini son tour et procède au grand décompte, puis les autres joueurs refont un tour et décomptent à la fin de leur tour.
Pour le décompte, on regarde la position de vos pions dans les villes. si vous avez la plus haute position, vous avez les points max, sinon vous avez la moitié des points si vous êtes le second. En cas d’égalité (première ou deuxième place dans les villes) les deux joueurs marquent les points sans partage.

Matériel

Le plateau de jeu, 56 terrains triples, 20 terrains doubles, 12 terrains simples, 40 palais, 16 bassins d’irrigation, 30 cartes fête, 12 jetons « action supplémentaire », 48 pions de 4 couleurs, 4 compteurs, 4 aide de jeu.

Mon avis

Un jeu qui fait partie de la trilogie (Mexica, Tikal et Java). J’ai eu plaisir à jouer avec Mexica et Tikal, plaisir retrouvé avec Java. Placement et organisation, un jeu plus simple qu’il n’y parait (au niveau des règles). Pour réellement l’apprécier, je vous conseille de jouer avec des personnes de même niveau. Nous avons là un jeu avec un bon potentiel d’apprentissage, donc impérativement éviter les débutants avec les experts.

Editeur(s) Auteur(s) Illustrateurs(s)
Ravensburger Spieleverlag
Rio Grande Games
Super Meeple
F. Vohwinkel M. Kiesling
W. Kramer
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s